conectfor

LES FORÊTS À HAUTE 
VALEUR ÉCOLOGIQUE

Identification et caractérisation des FHVE et de la matrice interstitielle

Le massif des Pyrénées est largement couvert par la forêt qui accueille une biodiversité très riche. Certaines de ces forêts concentrent des enjeux forts en termes de biodiversité : ce sont des forêts que l’on considère à hautes valeur écologique (les “FHVE”) qui, au-delà des nombreuses espèces animales et végétales que l’on y trouve, fournissent de nombreux services écosystémiques (protection de la ressource en eau, maintien d’un sol riche…). 

Pour autant, sur les territoires qui composent le massif, tous n’ont pas la même définition de ce que pourrait être une « forêt à haute valeur écologique ». 

conectfor

Jusqu’ici, les travaux menés sur les FHVE se sont largement basés sur des critères biologiques ou écologiques liés aux habitats de chaque territoire, sans intégrer dans une vision d’ensemble les corridors les reliant, ni le large spectre d’acteurs concernés (chercheurs, naturalistes, gestionnaires, propriétaires…).  

 

Il s’agit donc ici de définir conjointement ce que l’on considère comme « FHVE », comment les identifier, les caractériser et ainsi créer un réseau pyrénéen de forêts à haute valeur environnementale. 

Au-delà de ces patchs de forêt à forte biodiversité, la plus-value de CONECTFOR est de repositionner ces FHVE dans la matrice paysagère et d’identifier de quelle façon les éléments qui composent le paysage favorisent (ou freinent) leur connectivité écologique. 

LES

ÉTAPES

01

QU’EST-CE QU’UNE FHVE ?

Durant la première phase de CONECTFOR, les partenaires ont réalisé des recherches bibliographiques et échangé pour arriver à une définition partagée au sein du massif des Pyrénées. Ils se sont notamment appuyé sur des travaux de projets précédents tels que GREEN, RedBosques, Vieilles Forêts d’Occitanie, ou encore Medforval.

Étape complétée 
RÉSULTATS
LES CRITÈRES RETENUS POUR LES QUALIFIER

Diversité

Biologique

Rareté

Richesse

Couverture

Temporelle

Ancienneté de l’état boisé

Maturité biologique des arbres

Bon Fonctionnement de l’Écosystème

Une surface suffisante

Une diversité de processus écologiques

La présence de groupes fonctionnels d’espèces

Valeur

Patrimoniale

Paysage

Education à l’environnement et accueil du public

Témoin de pratiques ancestrales

COMMENT LES CARACTERISE-T-ON ?

La seconde phase, consiste en la réalisation d’inventaires taxonomiques de caractérisation des FHVE et de la matrice forestière les reliant. Le ciblage des espèces est réalisé en fonction des habitats existant sur les sites pilotes.

Par ailleurs, en s’appuyant sur les données disponibles (Sentinelle 2, LiDAR) et sur l’expérience des partenaires, le projet explorera les capacités offertes par la télédétection pour qualifier le degré de maturité dendrométrique des peuplements.

02

À venir